Soins de suite et réadaptation (convalescence)

Imprimer Imprimer Mise à jour le 7/1/15

Qu’est ce qu’un service de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) ?

Appelé autrefois « moyen séjour », le service de soins de suite et de réadaptation a pour objet de prévenir ou de réduire les conséquences fonctionnelles, physiques, cognitives, psychologiques ou sociales des déficiences et des limitations de capacité des patients et de promouvoir leur réadaptation, leur réinsertion sociale et le retour à domicile.
Les SSR peuvent être polyvalents lorsqu’ils accueillent, suite à une hospitalisation, tout type de patients ou spécialisés lorsqu’ils accueillent des patients dont l’affection nécessite une prise en charge spécifique.
Il existe 10 types de prises en charges spécialisées dans:

  1. l’appareil locomoteur
  2. le système nerveux
  3. les maladies cardio-vasculaires,
  4. les maladies respiratoires
  5. les maladies onco-hématologiques,
  6. les grands brûlés
  7. les conduites addictives
  8. les systèmes digestif, métabolique et endocrinien
  9. les personnes âgées polypathologiques, dépendantes ou à risque de dépendance.
  10. les états végétatifs chroniques les soins palliatifs.

Un SSR s’intègre sur son territoire dans la filière de soins gériatriques.

Quels sont les objectifs de ce service ?

Lorsque le programme de rééducation, réadaptation et réinsertion s’inscrit dans le traitement curatif d’une déficience dont la
récupération complète est espérée :

  1. dépister, prévenir et traiter les différentes complications inhérentes à l’état général du patient, à l’alitement éventuel, à la lésion elle-même ou à la proximité de la chirurgie
  2. prévenir et traiter les douleurs
  3. favoriser et guider la guérison, la récupération des déficiences
  4. restaurer au maximum les capacités fonctionnelles antérieures

Lorsqu’il existe des handicaps persistants ou que de nouveaux handicaps sont à craindre, s’ajoutent les objectifs suivants qui
relèvent plus particulièrement des structures de prise en charges spécialisées :

  1. évaluer et limiter les conséquences fonctionnelles de l’aggravation dans le cas de pathologies évolutives, prévenir les déformations, maintenir les fonctions
  2. assurer la sortie du milieu hospitalier si possible par un retour à domicile adapté au handicap ou organiser toute autre solution d’hébergement adapté
  3. assurer l’éducation du patient et de son entourage par la connaissance des mécanismes, de ses déficiences et handicaps, de leur retentissement fonctionnel, psychologique et social, des éventuels risques encourus, de l’intérêt de l’auto entretien
  4. mettre en place la réadaptation sociale
  5. assurer des bilans réguliers d’évaluation destinés à dépister et prévenir certaines aggravations, adapter la prise en charge aux nouveaux besoins et aux nouvelles technologies
  6. contribuer régulièrement au suivi médical ou rééducatif, aux traitements médicaux.

Quelles sont les prestations proposées ?

L’admission en SSR se caractérise par la nécessité de soins et de surveillance médicale pendant une période limitée, sur la base d’un projet individualisé établi à partir d’un bilan global médico-social. Le service propose:

  1. une dispense de soins médicaux, curatifs et palliatifs
  2. de la rééducation et de la réadaptation orthopédique, neurologique, cardiaque, sensorielle
  3. des actions de prévention et d’éducation thérapeutique
  4. une préparation et un accompagnement au retour à domicile avec la restitution de la confiance en soi, des rythmes de vie.

Les SSR disposent sur place ou par convention avec un autre établissement de santé d’un accès à un plateau technique d’imagerie ou de biologie.

Qui peut bénéficier du SSR spécialisé en gériatrie ?

Toute personne âgée:

  1. ayant présenté une pathologie médicale ou chirurgicale aiguë récente (sur pathologie chronique ou non)
  2. qu’elle ait été hospitalisée ou non
  3. dont l’état de santé nécessite une prise en charge spécifique pluridisciplinaire

Quelles sont les formalités à accomplir ?

Pour entrer en SSR, il est nécessaire de remplir un dossier administratif d’admission et médical contenant les informations sur l’état de santé, l’environnement social, le traitement en cours de la personne.
Le séjour se fait autour d’un projet thérapeutique défini en termes d’objectifs de soins médicaux, de rééducation et de réadaptation.
L’admission dans ces services ou unités peut être directe, sans passage systématique par un service de court séjour, sous réserve qu’une évaluation complète, justifiant l’orientation vers un service de soins de suite et de réadaptation, ait été préalablement réalisée. La durée des prises en charge doit être adaptée à la diversité des besoins et à l’état des patients.

Quand et comment se font les interventions ?

La prise en charge thérapeutique se fait tout au long de la journée par du personnel spécialisé en gériatrie, selon un programme établi par l’équipe soignante, elle est réévaluée régulièrement en fonction des progrès. La bonne articulation des différents professionnels au cours de la journée est un élément très important :

  1. aide aux actes essentiels de la vie quotidienne
  2. intervention de gériatres, rééducateurs, d’ergothérapeutes, de masseurs-kinésithérapeutes, infirmiers, assistant social, orthophonistes, animateurs…
  3. éducation thérapeutique
  4. soutien psychologique

Présence de personnel infirmier la nuit et d’astreinte médicale. Le transfert vers un service de court séjour est protocolisé.

Quel est le coût du service ?

Les SSR sont des structures hospitalières agréées et conventionnées avec les organismes de sécurité sociale et les mutuelles.

Les frais d’hospitalisation sont pris en charge à 100% par la sécurité sociale si le séjour est en relation avec une pathologie ouvrant droit à une exonération du ticket modérateur (ALD 30, poly-pathologie invalidante, invalidité).
Le forfait hospitalier est pris en charge selon les modalités de la mutuelle.
Si la pathologie n’ouvre pas droit à une exonération du ticket modérateur, la sécurité sociale prend en charge 80% des frais d’hospitalisation. Les 20% restants, incluant le forfait hospitalier, sont à la charge de la personne et seront réglés par sa mutuelle en fonction de son contrat.

Où trouver le service ?

Adresse Téléphone Nombre de places
Hôpital de l’Avison
16 rue de l’Hôpital
88600 Bruyères
03 29 52 70 00 26
Hôpital local
3 rue Lutenbacher
88540 Bussang
03 29 61 50 40 8
Hôpital local
2 rue des Vergers
88330 Chatel sur Moselle
03 29 67 90 38 30
Hôpital local
42 rue de la Costelle
88230 Fraize
03 29 50 30 35 ?
Centre hospitalier
22 Boulevard Kelsh
88400 Gérardmer
03 29 60 29 60 30
Centre hospitalier
13 rue Eugène Lutherer
88190 Golbey
03 29 68 15 15 105
Hôpital local
4 rue de Bellune
88320 Lamarche
03 29 09 50 28 18
Hôpital local
60 rue Charles de Gaulle
88160 Le Thillot
03 29 25 00 79 10
Hopital local Val du Madon
32 rue de Germini
88500 Mirecourt
03 29 37 12 33 29
Hôpital local
5 rue du Void Regnier
88700 Rambervillers
03 29 65 04 66 10
Hôpital local
27 rue Jacques Mellez
88110 Raon l’Etape
03 29 52 29 52 26
Centre hospitalier
1 rue Georges Lang
88200 Remiremont
03 29 23 41 41 30
Centre hospitalier Saint Charles
26, rue du nouvel hôpital
88180 Saint Dié des Vosges
03 29 52 83 00 30
Hôpital local
2 rue Poincarré
88210 Senones
03 29 52 44 44 10
Maison de convalescence La Louvière
26 rue Charles Claudel
88210 Senones
03 29 51 66 66
Centre hospitalier
191 avenue Maurice Barrès
88800 Vittel
03 29 05 88 88 50

Share