UHR (Unité d’Hébergement Renforcé)

Imprimer Imprimer

Qu’est-ce qu’une UHR ?

L’UHR est une unité d’hébergement dite renforcée. Ce lieu de vie est organisé en petites unités dans certains EHPAD accueillant des malades sur des périodes de quelques jours à plusieurs mois.
Ce service propose : l’hébergement, les soins, les activités sociales et thérapeutiques adaptés aux résidents souffrant de maladie d’Alzheimer ou d’une maladie apparentée et ayant des troubles du comportement sévères qui altèrent la sécurité et la qualité de vie de la personne ou des autres résidents.
Les UHR s’intègrent dans un projet d’établissement qui peut comporter d’autres types de réponses adaptées à la prise en charge des résidents avec des problématiques de mémoire comme les UVP, les PASA.

Quels sont les objectifs de ce service ?

Ce service vise le maintien ou la réhabilitation des capacités fonctionnelles et cognitives des personnes accueillies ainsi que la réduction, voire la disparition des troubles du comportement par une approche adaptée.
Le respect du rythme de vie du résident est une priorité.
Le personnel est particulièrement attentif aux habitudes de la personne comme les alternances jour/nuit, la prise alimentaire, les périodes de repos, les activités, les éliminations.
Tout est mis en œuvre pour diminuer les troubles psycho-comportementaux afin de regagner un service plus “classique”.

Quelles sont les prestations proposées ?

Le personnel prend en considération les troubles psycho-comportementaux du malade lors de la toilette, l’habillage, la prise de repas, les activités et adaptent leurs modalités d’intervention.
Des activités seront proposées, au moins une fois par semaine,  pour des groupes homogènes de résidents selon la nature des troubles du comportement :

  1. Activités thérapeutiques variées : musicothérapie, activités cognitives, médiation animale, art-thérapie
  2. Participation aux activités sociales
  3. Accompagnement individuel ou collectif à effet thérapeutique.

Un suivi médical et psycho-social est mis en place :

  1. Suivi de l’évolution de la maladie et de l’apparition de nouveaux symptômes
  2. Recherche de solutions alternatives à la contention
  3. Bonne utilisation des thérapeutiques sédatives
  4. Accompagnement lors de la fin de vie
  5. Un suivi et une information des professionnels lors de la sortie du service vers un autre.

Quel public peut bénéficier d’une UHR ?

Des personnes venant du domicile, de l’EHPAD ou d’une USLD  atteints de la maladie d’Alzheimer ou de maladies apparentées diagnostiquées, compliquée de symptômes psycho-comportementaux sévères qui altèrent la sécurité et la qualité de vie de la personne et des autres résidents ou de l’entourage peuvent intégrer une UHR.
Les critères d’admission sont inscrits dans le contrat de séjour et le livret d’accueil en précise les modalités de fonctionnement.
L’entrée n’est possible que:

  1. si le diagnostic a été posé et son annonce faite ;
  2. si le consentement de la personne a été activement recherché ;
  3. si l’évaluation des troubles du comportement par une échelle validée (Echelle de Cohen-Mansfield, NPI pour les personnes à domicile ou NPI-ES pour les patients déjà en EHPAD) a été réalisée et correspond aux critères d’admission

La diminution ou la disparition des troubles du comportement pendant une période suffisamment longue peut être compatible avec le retour dans une unité traditionnelle.
La décision de sortie de l’UHR sera prise avec l’équipe soignante après une période d’observation,  puis sur avis de la commission d’admission en lien avec le médecin traitant du résident (ou en USLD, du médecin de l’unité) après information et recherche de consentement de la personne malade et en concertation avec la famille ou l’entourage proche.

Quelles sont les formalités à accomplir ?

La personne doit remplir les critères d’admission. Son médecin doit prendre contact avec le personnel médical ou d’encadrement de l’UHR.
L’entrée en établissement nécessite l’accord de la personne dans la mesure du possible et l’accord de la commission d’admission.

Quand et comment se font les interventions ?

Chaque type d’activité est organisé au moins une fois par semaine, y compris le week-end.
L’accueil est organisé en unité de 12 à 14 malades sur une période de quelques mois.
L’adhésion de la famille ou de l’entourage proche est activement recherchée par l’équipe soignante de l’unité pour la mise en œuvre du projet de vie et de soins.

L’UHR nécessite :

  1. la présence d’un personnel très qualifié, formé, soutenu et ayant exprimé une volonté d’exercer auprès de ce type de malades: médecin coordonnateur, cadre de santé, psychologue, psychomotricien, ergothérapeute, aides médico-psychologiques, aides-soignantes, agents des services hospitaliers
  2. l’élaboration d’un projet adapté de soins et d’un projet de vie personnalisé
  3. la participation des familles et des proches
  4. la conception d’un environnement architectural adapté, sécurisé et identifié par rapport au reste de la structure.

Le projet personnalisé est régulièrement réévalué et adapté en fonction des besoins de la personne sous la responsabilité du médecin coordonnateur ou du médecin de l’unité en lien avec l’équipe de l’UHR.

Quel est le coût du service ?

La partie soins est financée par les organismes sociaux.
La partie hébergement est à la charge de la personne, elle peut être diminuée par une Allocation Personnalisée au Logement selon les ressources de la personne. En cas de difficultés financières, il peut être fait appel à l’aide sociale à l’hébergement. Le tarif hébergement est fonction de l’établissement.
La partie dépendance est financée par le Conseil départemental dans le cadre de l’APA en établissement, diminuée du ticket modérateur (variable selon l’EHPAD).

Où trouver le service ?

Dans les Vosges il n’y a qu’une UHR actuellement au sein de l’EHPAD du Val de Madon de Mattaincourt qui couvre la totalité du département.

NomAdresseTéléphonePlacesEntrée/Sortie
Val du Madon1 Rue du Général de Gaulle
88500 Mattaincourt
03 29 37 12 3315Critères d'entrée et de sortie spécifiques
Grilles d'évaluation nationales validées
Share